Lavabo PMR

Sommaire

Caractéristiques du lavabo pour personne à mobilité réduite.

Le lavabo pour PMR (personnes à mobilité réduite) fait partie des équipements indispensables pour permettre l'accessibilité des personnes à mobilité réduite.

On trouve aussi :

Financer ces divers équipements nécessite des travaux d'accessibilité pour lesquels on peut, sous certaines conditions, bénéficier d'aides au logement pour handicapé.

Bon à savoir : depuis septembre 2019, Action Logement propose une subvention pouvant aller jusqu’à 5 000 € pour améliorer l’accessibilité de son logement en adaptant les sanitaires. L’aide concerne, sous condition de revenus, les anciens salariés de plus de 70 ans, mais aussi les parents de plus de 70 ans d’un salarié d’une entreprise privée de plus de 10 salariés, et les salariés en situation de dépendance (GIR de 1 à 4), sans condition d’âge. L’aide est cumulable avec les aides de l’ANAH, la CNAV et l’aide départementale.

Lavabo PMR et accessibilité aux sanitaires

Les normes d'accessibilité liées à la législation du handicap imposent un certain nombre d'exigences concernant le lavabo pour PMR.

Ces normes sont les suivantes :

  • disponibilité d'un lavabo (au minimum) accessible aux personnes handicapées ;
  • accès aux aménagements complémentaires : robinetterie, miroir, distributeur de savon, sèche-mains, patères, porte-serviettes ;
  • tous les équipements doivent pouvoir être utilisés aussi bien en position « debout » et « assis » : hauteur comprise entre 90 cm et 1,30 m du sol ;
  • laisser un espace libre de 70 cm sous la vasque lavabo (pour le passage éventuel des jambes en cas de fauteuil roulant) ; si le meuble est sous vasque, l'espace libre sera de 60 cm de large et 30 cm de profondeur.

Caractéristiques du lavabo pour PMR : épaisseur, poignées

Voici quelques points essentiels :

  • l'épaisseur maximale du lavabo doit être de 13 cm ;
  • pour être accessible aux personnes en fauteuil roulant, la hauteur entre le sol et le dessous du lavabo doit être au minimum de 67 cm ;
  • les poignées permettent de s'avancer ou de se reculer aisément ;
  • un châssis à hauteur variable (en général optionnel) assure une adaptation aisée pour tous ;
  • l'espace doit être assez dégagé pour pouvoir accueillir deux personnes (l'accompagnateur/trice), en cas de nécessité.

Différents modèles de lavabo PMR

On trouve sur le marché plusieurs types de lavabos pour personnes handicapées :

  • forme : extra-plats, ronds, ovales ou rectangulaires ;
  • pose : les suspendus (avec poignées en option) sont à privilégier pour un accès en fauteuil roulant plutôt que les lavabos posés au sol ;
  • technicité : le réglage électrique est commandé par un interrupteur placé sur un bandeau (à droite ou à gauche) de 68 à 98 cm.

Lavabo PMR : bien choisir la robinetterie

Il est préférable de privilégier une robinetterie thermostatique : réglable, elle protège les personnes handicapées contre les risques de brûlures.

Les robinets à levier allongé sont d'un usage parfois plus facile que les autres modèles.

On peut aussi opter pour les mitigeurs évier/lavabo ergonomiques avec levier démultiplié (longueur 180 mm).

Bon à savoir : il existe aussi des dispositifs anti-brûlures à fixer sur la robinetterie qui stoppent l'eau au-delà d'une température de 45 °.

Ces pros peuvent vous aider