Quelques conseils concernant le cheminement dédié aux PMR

Sommaire

Un cheminement accessible pour personnes à mobilité réduite (PMR) doit permettre d’accéder à l’une des entrées principales des bâtiments en respectant la continuité de la chaîne des déplacements.

Ce cheminement doit aussi permettre à une personne déficiente auditive et visuelle de se déplacer. Le point dans notre astuce.

Revêtements de sol adaptés aux PMR

Certains revêtements de sol à éviter !

Certains revêtements de sol qui peuvent gêner la progression des PMR dans leurs cheminements sont à exclure :

  • En règle générale, il faut éviter les sols souples, qui gênent les roues, et les sols glissants, surtout pour des personnes pouvant se déplacer sans fauteuil roulant.
  • Le gravier ou le sable engendrent un enfoncement des roues du fauteuil roulant.

L’adhérence des chaussures et embouts en caoutchouc des béquilles ou cannes ne doit pas être entravée non plus.

Il faut éviter tout obstacle au sol, ce qui peut entraîner des chutes, par le blocage des roues ou un accrochage du pied sur la partie en saillie.

Évitez également les joints creux entre les pavés, qui, eux aussi, créent des entraves au cheminement.

Le signal d’éveil et de vigilance

Le signal d’éveil de vigilance est une bande podotactile déposée sur le sol pour avertir les personnes malvoyantes et éventuellement à mobilité réduite, de leur entrée ou sortie d’un cheminement pour piétons.

La norme Afnor NFP 98-351 définit un type de bande d'éveil et de vigilance, imposée en bordures de quais ferroviaires et aux abaissements de trottoirs face à des passages piétons.

 

Cheminement des PMR : attention aux trous, fentes et grilles

Des règlementations sont à respecter afin que les personnes handicapées moteur ne soient pas dérangées par des trous ou des fentes.

Ils ne doivent pas avoir une largeur ou un diamètre supérieur ou égal à 2 cm. Les fentes doivent être disposées perpendiculairement au sens de progression.

Les grilles d’aération par exemple sont bien sûr à éviter pour empêcher tout blocage avec une canne de personne aveugle, ou avec les roues d’un fauteuil roulant.

A noter : un garde-corps est obligatoire le long d’une rupture de niveau de plus de 40 cm de hauteur et une bordure chasse-roue, si celle-ci a une pente supérieure à 4 %.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider